Nigeria : arrestation d’un couple ayant enfoncé un clou dans la tête de leur ‘bonne’ de 10 ans

0
123

Le lundi 6 juillet, le tribunal de première instance d’Enugu a placé un couple, M. Jude Ozougwu, et sa femme, Ifeoma, en détention provisoire pour avoir prétendument brutalisé leur bonne de 10 ans, Nneoma Nnadi. Le couple a fait parler de lui le week-end dernier, après que des photos du corps de Nneoma ont fait le tour d’Internet.

Le commandement de la police d’État a, ce mardi 7 juillet 2020, mis en accusation le couple devant le juge en chef Agu du tribunal n°1 d’Enugu Nord, siégeant dans le district judiciaire d’Enugu Nord, pour trois chefs d’inculpation pour tentative de meurtre. L’accusation portant le numéro MEN/298c/2020 concerne le commissaire de police et M. Jude Ozougwu “M”, 40 ans, et Ifeoma Ozougwu “F”, 24 ans.

Togo / Covid-19 : vers une ouverture progressive et partielle des lieux de culte

Lors de l’audition de l’affaire, le procureur de la police, CSP Paschal Nwachukwu, a fait valoir que le tribunal de première instance n’était pas compétent pour faire face à une telle affaire. Il a ajouté que la question de la caution pour le couple, telle que soulevée lors de la procédure judiciaire, était prématurée, injustifiée et contraire aux exigences de la loi.

La ‘bonne’ après les atrocités du couple

“Les preuves de cette affaire sont graves et lourdes. Comment peut-on expliquer le fait de clouer un enfant comme on l’a fait à Jésus-Christ, en utilisant un fer à repasser chaud, des objets pointus et dangereux sur elle, même sur ses parties intimes”, a-t-il déclaré au tribunal.

Délégation de l’Union Européenne : appel à candidatures pour un stage subventionné en RDC

Cependant, l’avocat du couple, Emeka Orji, a fait valoir que le tribunal devrait mettre de côté le sentiment public attaché à l’affaire et accorder au couple une caution. Orji, l’avocat, a déclaré que le couple a deux petits enfants dont il doit également s’occuper.

Lire aussi :  Obsèques de TB Joshua : le prophète inhumé ce jeudi 8 juillet ; quelques images de la dépouille (âmes sensibles s’abstenir)

 Le magistrat président, Agu, a refusé d’admettre le couple sous caution et a ordonné qu’ils soient placés en détention préventive dans l’établissement correctionnel de Nsukka en attendant les conseils du directeur du ministère public de l’État. L’affaire a ensuite été ajournée jusqu’au 10 août pour un rapport sur l’avis du DPP.

Cliquez pour noter cet article !
[Total: 0 Moyenne : 0]

Laissez un commentaire

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît, tapez votre nom