Le chef d’Aqmi Abdelmalek Droukdel tué au Mali

0
160

La ministre française des Armées Florence Parly a annoncé le vendredi 5 juin 2020, la mort du chef d’Aqmi Abdelmalek Droukdel et de « plusieurs de ses proches collaborateurs », lors d’une opération militaire le 3 juin au Mali.

Né au début des années 1970 près d’Alger, Abdelmalek Droukdel règne en maître absolu depuis un peu plus de 15 ans sur de nombreux groupes jihadistes d’obédience salafiste en Afrique du Nord et dans le Sahel. Il est d’abord l’émir du Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC), devenu en 2007 al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) qui a fait allégeance à al-Qaïda.

Al-Qaïda, dont cet ingénieur de formation est d’ailleurs membre du comité dirigeant. L’Afghanistan, il connaît pour y avoir combattu. De retour en Algérie, il est accusé d’avoir commis plusieurs attentats sanglants.

Avec RFI

Cliquez pour noter cet article !
[Total: 0 Moyenne : 0]
Lire aussi :  Togo : l'armée de l'air recrute ; voici les conditions

Laissez un commentaire

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît, tapez votre nom