Togo : rentrée officielle à l’Institut Supérieur de Musique, des Arts et de la Culture

0
347

L’Institut Supérieur de Musique, des Arts et de la Culture (ISMAC) a officiellement ouvert ses portes ce mercredi 15 juillet 2020.

Fondé par Auguste Dogbo, grand passionné de la musique chorale, l’ISMAC se veut un cadre adéquat pour initier les jeunes enfants à la pratique musicale.

Togo / UL : l’entrée sur le campus sera subordonnée à la présentation de la carte d’étudiant et au port obligatoire de masque

Autour d’une équipe professionnelle de plusieurs musiciens-enseignants qualifiés, l’ISMAC œuvre à former des musiciens autonomes. La pédagogie est adaptée et les enseignants spécialement formés pour accueillir différents publics.

Vue partielle des apprenants
Vue partielle des apprenants

Ainsi, dès 5 ans, les enfants sont accueillis pour un éveil musical qui développera leur motricité et leur sensibilité à la musique, ils peuvent découvrir un monde, étrange et drôle, d’instruments que l’on frotte, gratte, secoue, percute, caresse.

Pour le fondateur Auguste Dogbo, l’ISMAC est créé non seulement en hommage à son père et à son grand frère, tous deux organistes et férus de la musique chorale, mais aussi pour pérenniser la science de la musique.

Togo / Covid-19 : le nouveau dispositif en phase de test à l’aéroport international de Lomé avant la réouverture

Auguste Dogbo, fondateur de l’ISMAC

« J’aime la musique, je suis né d’une famille de musiciens. Je me dis qu’il serait de bon ton de pérenniser cette science de la musique en créant une école qui permettra aux Togolais de venir apprendre ou approfondir leurs connaissances dans le domaine et à développer leur savoir-faire culturel et artistique », a confié Auguste Dogbo qui a appelé les apprenants à faire preuve de rigueur, de détermination, d’assiduité et de ponctualité au cours de leur période de formation.

Lire aussi :  Togo : l’Institut supérieur de musique, d’art et de culture (ISMAC) ouvre ses portes
Sylvain Gameti, Directeur de l’ISMAC

« La rigueur sera de mise. Nous commençons avec la théorie pour tous. Après cela, les apprenants seront répartis dans leurs classes pour les spécialisations. La musique ne peut pas faire chemin tout seul. Il y aura donc d’autres curricula que nous allons ajouter. Il s’agira essentiellement de la danse, le théâtre, la calligraphie, etc. », a confié Sylvain Gameti, Directeur de l’ISMAC.

Rappelons que l’ISMAC, dispose des instruments de musique moderne et traditionnelle notamment le piano, la trompette, le saxophone, la flûte, le violon, la clarinette, la batterie, les tam-tam, etc.

Vue partielle des instruments
Vue partielle des instruments
Vue partielle des instruments
Vue partielle des instruments
Vue partielle des instruments
Vue partielle des instruments
Vue partielle des instruments
Vue partielle des instruments
Vue partielle des instruments
Vue partielle des instruments
Vue partielle des instruments
Cliquez pour noter cet article !
[Total: 0 Moyenne : 0]

Laissez un commentaire

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît, tapez votre nom