Agribusiness : la fondation de Sheyi Adebayor offre une formation aux jeunes ; voici les conditions

0
457

L’ancien capitaine des Eperviers du Togo, Sheyi Emmanuel Adebayor a tenu ce mercredi, une conférence de presse à Lomé. Cette rencontre avec les professionnels des médias s’inscrit dans le cadre du Projet d’incubation pour l’insertion socioprofessionnelle des jeunes en agribusiness.

L’ancien footballeur qui s’est engagé depuis quelques mois dans le secteur agricole, était accompagné du vice-président de la SEA fondation et d’un représentant du PNUD au Togo.

Le contexte du projet

En s’inspirant de l’expérience locale, des réussites et des défis des acteurs nationaux, ce projet se propose de faire la différence à travers son approche stratégique basée sur l’accompagnement de la trajectoire du jeune “agripreneurs”. Le projet se décline en trois principales composantes :

  • Formation et création de pool ‘d’agripreneurs’ leaders.
  • Appui à la création d’agro entreprises (il est attendu à la fin du projet que les jeunes développent dans leurs milieux respectifs des activités économiques leur garantissant des revenus décents le long des chaînes de valeur).
  • Accès des jeunes porteurs de projets au financement (cette étape assurera la capacité des bénéficiaires à mobiliser et gérer des fonds en se focalisant sur les résultats et la transparence. Ces jeunes auront accès à un financement d’amorçage de la part de la Fondation SEA).

Les objectifs du projet

D’un point de vue général, ce projet vise à faire de l’agriculture un vecteur de création massive d’emplois et à créer les conditions nécessaires de promotion de l’entrepreneuriat agricole chez les jeunes.

De manière spécifique, il s’agira de créer un cadre favorable de renforcement des capacités entrepreneuriales des jeunes ; développer et mettre à disposition des outils de gestion ; apprendre aux jeunes à mieux communiquer et savoir prendre la parole en public pour présenter leurs projets ; former les jeunes sur la vie coopérative ; accompagner les jeunes dans la finalisation de leurs plans d’affaires et dans la recherche de financement.

Lire aussi :  Togo : Arris Agency recrute (8 postes)

Les domaines d’incubation

« Pour favoriser l’éclosion d’une nouvelle classe des jeunes entrepreneurs qui répondent aux besoins en métiers des territoires dans le secteur agricole, il est opportun que les domaines d’incubation portent sur les chaînes de valeurs de toutes les filières », a expliqué Boris Mensah Segbenou, Vice-Président de la Fondation SEA.

Ceci dit, il s’agit notamment des filières végétales (riz, fruits et légumes, soja, manioc, anacarde, sésame, culture de champignon…) ; des filières animales (volaille, mouton, chèvre, pores, bœufs, etc.) ; des filières halieutiques (poissons, etc..) ; la fourniture de services connexes (Aménagements hydro agricoles, Mécanisation agricole, Distribution d’intrants et d’équipements agricoles, Transformation des produits locaux, Conseils etc.).

« Ces filières ont été retenues en fonction de leurs potentialités, leurs rentabilités et des opportunités d’investissement offertes dans le secteur ainsi que de la disponibilité des équipements ou dispositifs de formations théorique et pratique », précise Boris Mensah Segbenou.

Critère de sélection des apprenants

Les critères de sélection des apprenants prendront en compte l’objectivité, l’inclusivité et la transparence. L’apprenant doit :

  • Etre engagé et motivé à prendre son destin en main ;
  • Manifester un intérêt pour le domaine agricole ;
  • Démontrer sa disponibilité totale ;
  • Etre âgé(e) de 18 à 35 ans :
  • Détenir une idée de projet innovant ou un projet ;
  • Avoir le soutien d’un parrain ou d’une marraine (caution morale)
  • Savoir lire, écrire et s’exprimer en français.

Le programme sera lancé ce vendredi 18 novembre 2022 et pour postuler, il faut s’enregistrer sur le site internet www.fondationsea.com.

Tous jeunes désireux de faire partir de l’aventure peuvent cliquer ici pour télécharger la fiche d’inscription des apprenants au projet d’incubation de la Fondation SEA.

Il faut noter que ce projet ambitieux compte former sur 3 ans, 1050 jeunes outillés qui créent une entreprise dans le secteur agricole avec à la clé, la création de milliers d’emplois.

Lire aussi :  Togo : Philanthropic Project International recrute (plusieurs postes)

Il est important de rappeler que ce projet bénéficie du soutien du ministère de l’agriculture, de l’élevage et du développement rural à travers l’Institut National de Formation Agricole (INFA) de Tove, du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), du secteur privé.

Cliquez pour noter cet article !
[Total: 5 Moyenne : 4]

Laissez un commentaire

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît, tapez votre nom