Togo : l’Enfant africain à l’honneur dans la Préfecture de Haho

0
318

Les Centres de Développement des Enfants et Jeunes CDEJs du Cluster Haho nord ont tenu une conférence le jeudi 23 juillet 2020 dans les locaux de la préfecture de Haho pour échanger autour du thème : Covid-19, la problématique des violences conjugales et leurs conséquences sur les enfants. Cette conférence constitue l’activité phare du cluster Haho nord marquant en différé la célébration de la Journée de l’Enfant Africain célébrée le 16 juin dernier.

12 erreurs d’hygiène personnelle que les gens commettent tous les jours

Cette conférence qui a vu la participation des pasteurs, des autorités administratives et politiques ainsi que les acteurs des CDEJ des églises partenaires de Compassion International Togo, vise à sensibiliser les différents acteurs qui interviennent dans la protection des enfants sur les risques de violences domestiques sur ces derniers. Ces risques de violence sont provoqués par les pressions économiques et sociales en plus des diverses restrictions dues à la pandémie de la Covid-19.

Dr Jacques Toko

L’invité de marque à cette conférence pour traiter du thème retenu pour la célébration est Dr Jacques Toko, Spécialiste en Protection de l’Enfance à Compassion International Togo. Dans son exposé il a touché trois grandes variantes qui sont la protection de l’enfance, la problématique de la Covid-19 et la violence faite aux enfants. Pour lui, cette conférence est l’opportunité de montrer comment la pandémie a obligé les parents et leurs enfants à vivre ensemble de façon plus prolongée.

Cette cohabitation prolongée a été l’occasion de révéler davantage les faiblesses et les limites de caractère des uns et des autres en l’occurrence des parents, leurs difficultés parfois à contenir les enfants dans leur égarement ; ce qui constitue malheureusement des causes de maltraitance en particulier au cours de la période du couvre-feu.

Togo : vives tensions à Tsévié après des tirs à balles réelles ce lundi 27 juillet (vidéos)

Après une brève présentation de l’historique de la célébration de cette journée depuis le 16 juin 1991 en rappel du massacre des enfants qui manifestait pour leurs droits à Soweto en Afrique du Sud par le Directeur Préfectoral des Actions Sociales, un plaidoyer a été fait en faveur des enfants de la préfecture de Haho par Lalfante Larba, responsable à l’organisation de cette journée d’échange et Coordinateur au CDEJ La Victoire TG0282 de Kpegadje. Plaidoyer qui propose une autre date à part celle du 16 juin pour discuter des sujets relatifs à la protection des enfants.

Lire aussi :  Togo : « Mes serpents losso là vont vous surveiller. Celui qui ne vote pas après avoir reçu l'argent aura mal aux pieds », quand Gerry Taama distribue du crédit pour une campagne de votes pour Foganne

Les Centres de Développement des Enfants et Jeunes (CDEJ) dans le Haho compte actuellement plus de 5060 enfants et jeunes et 144 unités mères et enfants.

Cliquez pour noter cet article !
[Total: 0 Moyenne : 0]

Laissez un commentaire

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît, tapez votre nom